LA GUERRE EN CHINE (1930-1945)


 

 

GUERRES EN CHINE (1930-1945)


On connaît mal les guerres de cette période dont la Chine est le théâtre des opérations et encore moins la cinématographie qu'elles ont inspirée. Ce focus, qui fera l'objet d'autres plus pointus, en recoupe trois : la guerre civile, la guerre sino-japonaise et la seconde guerre mondiale. La guerre civile d'abord opposa entre 1927 et 1949 (avec une pause entre 1940 et 1945) le Kuomintang ou parti nationaliste de Tchang Kaï-chek et les communistes. C'est sur fond de cette guerre que se déroule le film de Franck Capra, plus connu pour ses comédies utopiques, politiques et sociales (L'Extravagant Mr Deeds, Mr Smith au Sénat ou La Vie est belle) que pour ses films historiques. La Grande Muraille ou The Bitter tea of General Yen (1932) est un magnifique mélodrame hollywoodien qui traite avec franchise , ce qui était rare à l'époque, d'un amour inter racial avec la fougueuse et merveilleuse comédienne Barbara Stanwyck. Si l'Histoire n'y trouve pas forcément son compte, le cinéma y trouve le sien. En revanche les deux films chinois, City of life and Death (2010) de Chuan Lu et Le Sorgho rouge (1987) de Zhang Yimou sont plus fidèles à la réalité historique et pas moins ambitieux artistiquement.

Après avoir envahi la Mandchourie en 1931, les Japonais attaquent à nouveau la Chine à partir de 1937. Début d'une guerre qui va se confondre avec la deuxième guerre mondiale. Le film du chinois Chuan Lu raconte, en une mise en scène imposante et une image très soignée, le tristement célèbre massacre de Nankin avec une souci de justesse et de vérité qui lui fut reproché dans son propre pays. Le Sorgho rouge avec la célèbre Gong Li, épouse du cinéaste, est le magnifique portrait d'une femme de la campagne résistant à l'invasion japonaise.

Spielberg conclue cette période douloureuse pour la Chine avec L'Empire du soleil, vaste fresque qui décrit un enfant (le jeune Christian Bale) séparé de ses parents (thème cher au réalisateur) à la suite de l'invasion de Shanghai en 1941 par les Japonais. On pourra être particulièrement sensible à la composition de John Malkovitch.

Américains ou chinois, ces films si différents par leur facture et leur point de vue interrogent les sentiments d'incompréhension et d'injustice qui habitent ceux qui voient leur vie basculer par l'irruption d'un envahisseur.

- Olivier Broche
 

---

LES FILMS

 

LA GRANDE MURAILLE, Franck Capra (1993) – États-Unis

L’EMPIRE DU SOLEIL,
Steven Spielberg (1988) États-Unis

LE SORGHO ROUGE
, Zhang Yimou (1987) – Chine

CITY OF LIFE AND DEATH,
Chan Wu (2010) – Chine



Partenaires Institutionnels
MINISTERE-DE-L-EDUCATION REGION GRAND EST CHALONS-AGGLO   
 CNC-DEVELOPPE  VILLE--DE-CHALONS Label centenaire   ECPAD  AMNESTY INTERNATIONAL LA-COMETE

Enregistrer