COMPÉTITION INTERNATIONALE LONGS MÉTRAGES / ÉDITION 2016

RETROUVEZ LA PROGRAMMATION 2017 DÈS LA RENTRÉE

 


EDito

Le cinéma a longtemps été considéré comme un art mineur et sa valeur de « document » historique non reconnue comme telle. Il faudra attendre les années 60, sous l’impulsion de la nouvelle vague, pour qu’il soit enfin admis comme un art à part entière véhiculant un discours et un regard sur l’Histoire.

Néanmoins, si le cinéma résiste en tant qu’« Agent » de l’Histoire selon l’expression de Marc Ferro, il est vampirisé depuis les années 90 par la télévision. En effet, l’avènement des chaines d’information en continu a annoncé le règne absolu de l’image. Chaque jour se déverse sur nos écrans un flot ininterrompu de « news » venant des quatre coins du monde et matraquées tel un discours de vérité. A cette ubiquité télévisuelle et cette surenchère d’informations jamais le monde n’avait - in fine - été aussi mal informé.

Face à la télévision le cinéma entre en résistance. Le temps long et réfléchi de celui-ci nous invite, telle une fenêtre sur le monde, à mieux observer et comprendre notre Histoire passée et présente, souvent d’une incroyable complexité. Comme un acte politique, le cinéma imprime la mémoire du temps et des Hommes. Les récentes commémorations mais également les drames du présent réactivent sans cesse une production cinématographique certes inégale mais riche et soucieuse de faire le récit d’hommes et de femmes et de constituer une autre histoire, moins officielle, plus singulière et plus libre.

A travers sa compétition internationale forte de 10 films inédits, le Festival WOS s’efforce chaque année d'émouvoir le public et de lui donner à voir et à lire les images autrement pour mieux déchiffrer le sens de l’Histoire. Les 10 films sélectionnés cette année nous replongent dans la mémoire de quelques grands conflits passés (1ère et 2nd Guerre Mondiale, conflit Yougoslave), dans l’actualité (Syrie, Afghanistan, drame des migrants) mais également dans l’exploration, parfois avec humour, de conflits passés et plus méconnus (Mozambique et Liban).

Bon Festival !
 

Philippe Bachman et Hervé Bougon

 

les films


A GOOD WIFE, Mirjiana Karanovic (2016) Serbie/Bosnie Herzégovine/Croatie

CESSEZ-LE-FEU, Emmanuel Courcol (2016) – France

FOREIGN AFFAIRS, Pasha Rafiy (2016) - Luxembourg

FUOCOAMMARE, PAR-DELÀ LAMPEDUSA, Gianfranco ROSI (2016) – Italie/France

LE CONVOI DE SEL ET DE SUCRE, Licinio de AZEVEDO (2016) – Portugal/Mozambique, France/Afrique du Sud/Brésil

LES OUBLIÉS, Martin ZANDVLIET (2016) – Allemagne/Danemark

MORT À SARAJEVO, Danis TANOVIC (2016) – France/Bosnie Herzégovine

THE LAND OF THE ENLIGHTENED, Peter-Jan De Pue (2016) – Belgique/Irlande

TOMBÉ DU CIEL, Wissam CHARAF (2016) – France/Liban

TRAMONTANE, Vatche Boulghourjian (2016) - Liban/France/Qatar/Emirats Arabes Unis

 

LES PRIX 

-LE GRAND PRIX DU JURY RÉCOMPENSERA L’ŒUVRE CINÉMATOGRAPHIQUE LA PLUS SIGNIFIANTE.

-LA MENTION SPÉCIALE DU JURY SERA ATTRIBUÉE À L’ASPECT REMARQUABLE D’UN FILM.

-LE PRIX DE LA MISE EN SCÈNE

- le prix Etudiant 

Les festivaliers seront également mis à contribution et attriburont LE PRIX DU PUBLIC  en votant à la sortie de chaque séance.

 




Partenaires Institutionnels
MINISTERE-DE-L-EDUCATION REGION GRAND EST CHALONS-AGGLO   
 CNC-DEVELOPPE  VILLE--DE-CHALONS Label centenaire   ECPAD  AMNESTY INTERNATIONAL LA-COMETE

Enregistrer