LE RETOUR DU VIET NAM - RÉAPPRENDRE À VIVRE


 


« WELCOME HOME »

Le retour des vétérans du Viêt Nam constitue un épisode traumatisant et peu glorieux de l’histoire américaine. En effet, ils subirent à la fois le traumatisme psychologique du conflit mais également la culpabilité d’avoir participé à une guerre injuste, cruelle et inutile, motivée par les condamnations internationales et la contestation antimilitariste et anti Viêt Nam alors très vive au sein de leur propre pays. Les vétérans du Viêt Nam dans leur grande majorité vont être frappés d’un ostracisme sans précédent dont le cinéma américain va se faire le témoin.

De nombreux films vont s’intéresser à ces soldats brisés par la « sale guerre » dans le contexte d’une Amérique profondément divisée et désenchantée. A l’image de John Rambo, héros de la Guerre du Viêt Nam errant de ville en ville à la recherche de ses anciens compagnons d’armes et rapidement chassé par les « siens » (First Blood, 1982), les films américains s’intéresseront à ces vétérans meurtris qui poursuivent leur propre guerre, symbolisant la menace que pèse le Viêt Nam sur le « rêve américain » (Les visiteurs, 1972), réactivant l’espoir d’une possible réconciliation nationale à travers le récit de tragédies individuelles (Le retour, 1978) ou celui d’une vengeance sans limites, écho à une guerre qui n’en finit pas et un retour chez soi impossible (Rolling Thunder, 1977).

Le conflit opérera comme un traumatisme irréversible dans la psyché américaine au point d’en contaminer la fiction pendant de nombreuses années. « Chaque fois que je tue un homme, je m’éloigne un peu plus de chez moi ». Cette réplique désabusée du capitaine Miller dans Il faut sauver le soldat Ryan puise directement son inspiration dans l’horreur du Viêt Nam et son odeur de napalm au petit matin symbolisant à tout jamais l’incarnation d’un déracinement universel.

- Hervé Bougon

 

---

LES FILMS


RAMBO (1983), de Ted Kotcheff  - États-Unis

LES VISITEURS
 (1972), de Elia Kazan - États-Unis

LE RETOUR 
(1978), de Hal Ashby - États-Unis

LÉGITIME VIOLENCE (1977), de John Flynn - États-Unis



Et aussi…

TABLE RONDE « RETOUR(s) de Guerre »

dimanche 4 octobre - 16h30 - bibliothèque pompidou



Partenaires Institutionnels
MINISTERE-DE-L-EDUCATION REGION GRAND EST CHALONS-AGGLO   
 CNC-DEVELOPPE  VILLE--DE-CHALONS Label centenaire   ECPAD  LA-COMETE  

EnregistrerEnregistrer